Cheap NFL JerseysCheap NFL Jerseys Football américain - Charline Arrigo, abattre les clichés - Sportslounge 
  • {l s='Promotions' mod='blockpermanentlinks'}
  • Wholesale Jerseys Cheap Jerseys Cheap Jerseys Cheap Jerseys China Wholesale Jerseys cheap ray ban sunglasses cheap hydro flask water bottle cheap kanken backpack cheap yeezy for sale cheap michael kors bags Cheap NFL Jerseys From China

    Written by: Aviron Football américain Portrait Universitaire

    Charline Arrigo, abattre les clichés

    jeune fille en tenue de football américain avec un ballon à la main

    Running-back de l’équipe des Lionnes de Bordeaux, Charline Arrigo pratique le football américain depuis maintenant trois ans. Cette athlète exceptionnelle compte bien accomplir son rêve en enfilant le maillot tricolore dans un sport encore trop peu médiatisé.

    Elles sont 1000 femmes en France à prouver toutes les semaines que le football américain n’est pas un sport réservé qu’aux hommes (comme toutes les activités physiques, d’ailleurs). Charline Arrigo fait partie de la meute, et cette sportive hors-pair a bien l’intention de faire passer le message. “Je veux montrer que les filles ont leur place sur terrain, et qu’elles ont les capacités de battre les garçons”. Rien d’étonnant venant de la part de cette Lot-et-garonnaise, qui a commencé le football américain par hasard. “Il y a trois ans, je faisais mon jogging habituel autour des terrains de foot, quand un étudiant des Stunners (l’équipe de foot US universitaire de Bordeaux) m’a approché pour me demander si je voulais les rejoindre. J’ai pas hésité une seconde, et c’est comme ça que je suis tombée amoureuse de ce sport”.

    Running-back

    filles qui jouent au football américain

    Pendant 6 mois, Charline Arrigo prend part aux entrainements des garçons, où elle en impressionne plus d’un, et où elle apprend beaucoup. “J’aime jouer avec les garçons. Ils ont la rage, mais aussi un certain ego que j’aime bien titiller quand je peux (rires). Avec les Stunners, j’ai énormément appris. Ils m’ont accueillie à bras ouverts et pour ça je leur en serai toujours reconnaissante”. Epaté par ses qualités physiques, l’étudiante en STAPS est repérée par le coach des Lionnes de Bordeaux. Une aventure qui démarre en 2018 et qui n’est pas prête de s’arrêter. “Depuis deux ans, je savoure chaque instant que je passe avec ce club. Mon poste ? Je suis running-back. Concrètement, je reçois une passe courte du quarter-back et mon but et de percer la ligne adverse pour gagner le plus de mètres possible avec le ballon. Je suis petite et trapue, donc c’est un rôle qui me correspond très bien”.

    “Ce sport attire de plus en plus de filles”

    Très peu médiatisé, le championnat national féminin rassemble cinq équipes, souvent formées grâce à la fusion de nombreux clubs qui possèdent une ou deux joueuses licenciées. En France, les femmes ne représentent que 4% des quelques 23 000 licenciées dans l’hexagone. Actuelles championnes de France, les Lionnes font figure d’exception dans ce schéma avec les Dragons de Paris. Une aubaine dont la running-ack est consciente. “On a de la chance car à Bordeaux on a une vingtaine de licenciées, ce qui est beaucoup. Mais cette pratique sportive est en plein développement et on doit garder cela en tête. Une équipe de France est en train de se former, avec des stages de détection. Je suis contente que ce sport attire de plus en plus de filles, et je suis certaine que ça va prendre”.

    “Exprimer ma rage”

    deux filles portent une barque d'aviron

    En parallèle du football américain, cette sportive intenable enchaine également les victoires sur un autre terrain, bien plus glissant pourrait-on dire. “Je pratique l’aviron depuis 5 ans. J’ai des compétitions toutes les deux semaines donc je dois jongler avec mes deux passions. C’est sur que ça surchage mon emploi du temps, mais c’est vraiment que du plaisir pour moi car je respire le sport, surtout que ces deux-là se complètent. L’aviron demande beaucoup de calme, de rigueur, de concentration, alors que le foot US me laisse exprimer toute ma rage et ma puissance”.

    Avec plus de 15h d’activités physiques par semaine, Charline est donc servie. Et la Lot-et-Garonnaise compte bien en rajouter encore, elle qui prépare le BPJEPS afin de devenir coach sportive. “J’aime le sport. Je veux montrer aux gens que si l’on se donne les moyens tout est possible. C’est ce que mes coachs m’ont appris, et je veux pouvoir transmettre aux autres plus tard”. Un message qui coule de source pour cette championne, qui rêve de fouler les terrains de football américain avec le maillot de l’équipe de France.

    Connor Owens, sportslounge.fr

    Un portrait rédigé pour le Mag du Sport U / Ligue Nouvelle-Aquitaine du Sport Universitaire de Bordeaux.

    👉 Vous avez aimé cette histoire ? Rendez-vous dans la rubrique “portraits” pour retrouvez d’autres récits comme celui-ci.

    Last modified: 6 avril 2020